Jeudi, 05 Décembre 2019
Flus RSSAccueilContactPlan du siteConnexion

Actualité des sapeurs-pompiers

[ Retour à la page précédente ]

Genève : Villa éventrée par une explosion - un blessé grave (suite)

Proposé par : admin Le 11/10/2005 à 10:55

118 ExpressAvec cette explosion, c'est des souvenirs qui s'en vont, sanglote l'entrepreneur Jean-Pierre Beck, 54 ans. Dire que j'ai passé plus d'une vingtaine d'années de ma vie dans cette bâtisse qui m'a vue naître.


L'homme espère surtout que «tout ira bien» pour son neveu qui se trouvait à l'intérieur du bâtiment. En face de lui, une quarantaine de pompiers s'activent pour éteindre les flammes ravageant la maison de cette famille établie à La Plaine (Dardagny). Il aura fallu aux soldats du feu plus d'une heure pour maîtriser le sinistre. Récit.

Hier vers 16 h 30, une violente détonation fait sursauter des centaines d'habitants de la commune. Juste après l'explosion, une silhouette se dresse devant la bâtisse éventrée. Brûlé sur tout le corps, le neveu de Jean-Pierre Beck parvient péniblement à se frayer un chemin au milieu des gravats et des fenêtres brisées. Il est aussitôt pris en charge par des passants et conduit dans le bistrot des Platanes. Quelques minutes plus tard, la victime est transportée à l'Hôpital cantonal par hélicoptère.

«Son état est grave, confirme Christophe Zawadzki, porte-parole de la police. Cet homme âgé, selon nos informations, d'une trentaine d'années aurait été projeté à l'extérieur de la maison par le souffle de l'explosion. Il souffre, probablement, de lésions provoquées par la détonation compressant les alvéoles des poumons.»

Autour de la maison familiale, la déflagration a endommagé plusieurs véhicules. Des façades portent également les traces des débris de bois et de fer projetés. «Il a fallu déplacer plusieurs camions de l'entreprise familiale de transports, précise Sandra Borgeaud, habitante de La Plaine. Car ces véhicules, parqués dans des dépôts jouxtant la maison, auraient pu flamber.»

Bonbonne de gaz ?

Quid de cette détonation? Pour l'heure, la police privilégie la piste d'une bonbonne de gaz. «Il avait peut-être installé une cuisinière dernièrement», suppose Jean-Pierre Beck. La brigade technique et scientifique de la police genevoise devra confirmer cette hypothèse. Garagiste établi dans la commune, Eric Schmidt a cru, tout d'abord, à un accident de voiture. «Car en m'approchant de la maison, j'ai vu deux véhicules immobilisés au centre du village. Et soudain en levant les yeux plus haut, j'ai aperçu la fumée...»

Il est passé 18 h. Une centaine de personnes assistent encore aux opérations du Service d'incendie et de secours (SIS). Le feu est maîtrisé, mais loin d'être éteint. Les pompiers doivent surveiller la maison durant toute la nuit.

Soutenu par des proches et des voisins, Jean-Pierre Beck tente de se rassurer en pensant à sa mère. «Elle a 89 ans. On l'a placée récemment dans un EMS. Si elle avait été dans la maison, elle n'aurait pas survécu à une telle explosion.» Et de soupirer: «Quand je pense que je ne lui ai encore rien dit...»

Par Fedele Mendicino

Source : Tribune de Genève

Genève : Villa éventrée par une explosion - un blessé grave (suite)

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !