Lundi, 25 Janvier 2021
Flus RSSAccueilContactPlan du siteConnexion

Actualité des sapeurs-pompiers

[ Retour à la page précédente ]

Moudon (VD) : Fleur-de-Lys hélitreuillée indemne d'un ravin

Proposé par : admin Le 21/09/2005 à 17:28

118 ExpressUne passerelle a cédé sous la jument. Intervention spectaculaire au-dessus de Moudon.


«C'est la première fois que je suis appelé pour un transport pareil. L'endroit était assez raide, l'accès difficile. Mais tout a été impeccable et le cheval s'en est bien sorti», se réjouit le vétérinaire, Pierre Chappuis. Fleur-de-Lys, une jument, a été tirée indemne d'un ravin, lundi en fin d'après-midi, sur les hauts de Moudon, après avoir chuté d'une passerelle qui a cédé au passage de l'animal et de sa cavalière.

L'accident s'est produit vers 15 heures dans le «bois des Vaux», entre Martherenges et Moudon, sur un sentier escarpé qui longe la colline de molasse. Alors qu'elles se promenaient à cheval, deux amies ont emprunté un pont de planches qui enjambe un ruisseau affluent de la Mérine. Pour franchir ce passage, étroit d'à peine un mètre et demi, elles étaient descendues de leur monture et les tenaient par la longe.

La première avait déjà traversé sans difficulté, quand plusieurs planches ont soudain cédé sous les sabots du second animal. La jument est passée au travers du pont et a fait une chute d'environ 5 mètres. L'animal a encore glissé sur le tapis de feuille et le terrain meuble autour du ruisseau. Il a ainsi dévalé le lit du cours d'eau et fini une quarantaine de mètres plus bas.

Les secours à pied

Fleur-de-Lys n'était apparemment pas blessée, mais comme la cavalière ne pouvait la tirer de cette mauvaise posture, elle a fait appel à la gendarmerie. Alertés à 16 heures, huit pompiers du groupe d'intervention en terrains difficiles ont été engagés. Ils ont dû établir une base avec le matériel lourd à proximité de la route cantonale, avant d'accéder jusqu'à cet endroit à pied.

Comme il était impossible de remonter cette jument franches-montagnes par le talus, le seul moyen était de l'hélitreuiller. Le cheval, qui n'avait pas de plaie ouverte, s'était déjà remis sur ses jambes, mais se montrait craintif à la lueur des lampes frontales des pompiers. Praticien à Granges-Marnand, Pierre Chappuis s'est occupé de le calmer et de lui faire piqûre de tranquillisant pour le préparer à cette opération.

Les sapeurs lui ont passé un filet sous le ventre et se sont assuré que sa tête ne parte pas de côté. Le pilote d'un appareil d'Air-Glaciers a alors levé l'animal au moyen d'une élingue de 70 mètres. «Il n'a pas bougé et il est resté stoïque», relève le vétérinaire. Fleur-de-Lys a été déposée sur une petite place militaire, non loin de là. Avant d'être emmenée par un van du manège de Curtilles et ramenée chez son propriétaire, à Malapalud.

Cette jument de 4 ans, qui pèse 500 kg, ne souffrait apparemment, hier, que de contusions musculaires mais n'avait pas de séquelles visibles de sa chute spectaculaire. C'est la deuxième fois en moins d'un mois que les pompiers interviennent pour le sauvetage d'un cheval. Le premier, à Vallorbe, a toutefois dû être finalement abattu après son accident.

Par PATRICK COMBREMONT

Source : 24 Heures

Moudon (VD) : Fleur-de-Lys hélitreuillée indemne d'un ravin

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !