Jeudi, 27 Juin 2019
Flus RSSAccueilContactPlan du siteConnexion

Actualité des sapeurs-pompiers

[ Retour à la page précédente ]

Vevey (VD) : La vieille ville de Vevey a eu chaud (suite)

Proposé par : admin Le 04/06/2005 à 18:58

118 ExpressLa cité se réveille en toussant. Panache de fumée au-dessus du grand Café les Mouettes. Les pompiers de toute la région et de Lausanne ont mis des heures pour venir à bout des flammes. Trente-trois personnes ont été évacuées et relogées.


Un gros incendie a ravagé, hier, le Grand Café Les Mouettes, au Quai Perdonnet, et, attenante, la remarquable demeure de l'ancienne quincaillerie Plancherel, à la place de l'Ancien-Port. Plus de 60 pompiers ont eu toutes les peines du monde à contenir, puis à venir à bout, des flammes dans ce secteur clé de la vieille ville. S'il n'y a pas de blessé parmi la trentaine d'occupants évacués, un sapeur a été légèrement touché, un autre et deux enfants ont été incommodés par la fumée.

Forte émotion, hier matin peu après 7 heures, pour la femme de ménage venue prendre son travail au Restaurant les Mouettes. Au vu des émanations et de la chaleur, issues des locaux de réfrigération de l'établissement, elle a donné l'alerte. Rapidement sur place les gendarmes ont fait sortir la trentaine d'habitants. Les pompiers de Vevey et Montreux ont pris le relais extrayant quelques résidents par les fenêtres.

Alors que les émanations envahissaient toutes les ruelles de la vieille ville, les curieux sont accourus à pied ou à vélo. Un périmètre a été interdit à la circulation durant toute la journée.

Le feu se propage

Du rez-de-chaussée des Mouettes, le feu s'est insidieusement glissé aux étages puis à la maison voisine de la place de l'Ancien-Port 3 et même jusqu'aux boutiques s'ouvrant sur la rue du Lac. «On n'a pas compris tout de suite par où le feu se propageait», expliquait le commandant du feu de Vevey, et chef des opérations, Michel Santus. Harassées les équipes de sapeurs, pourvus de masques respiratoires, se sont relayées pour tronçonner les éléments de planchers et de faux plafonds offrant jusqu'à 70 cm d'espace aux flammes pour s'alimenter.

Privés d'activité

A midi des foyers résiduels continuaient de solliciter les efforts des pompiers venus tant de la Riviera que, en renfort, depuis Lausanne.

Exploitant du Restaurant des Mouettes, Charles Singer était aussi sur place. C'est lui qui avait relancé l'établissement il y a douze ans en le transformant pour en faire une brasserie traditionnelle de 100 places et 60 places en terrasse. Attristé, lui et sa dizaine d'employés se trouvent ainsi privés d'activité pour de longs mois sans doute. Comme la plupart des témoins, l'exploitant pense que le feu a pris à proximité des cuisines de son restaurant dans un local où sont installés les compresseurs pour les réfrigérateurs.

Un point de vue corroboré par les premiers éléments de l'enquête. «Mais à ce stade, on n'écarte aucune hypothèse quant aux causes», remarque Claude Wyss-Brunner, porte-parole de la police cantonale. Il n'est pas davantage possible d'évaluer le montant des dégâts.

Par Bertrand Dubois

Source : 24 Heures

Vevey (VD) : La vieille ville de Vevey a eu chaud (suite)

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !