Jeudi, 20 Juin 2019
Flus RSSAccueilContactPlan du siteConnexion

Actualité des sapeurs-pompiers

[ Retour à la page précédente ]

Lausanne VD : Facture salée pour l’incendie de Secur’Archiv: 25 millions

Proposé par : admin Le 26/11/2009 à 17:10

118 ExpressL’estimation de l’ECA est à la hauteur du sinistre contre lequel les pompiers avaient lutté pendant dix-huit jours, dans les sous-sols de la société Secur’Archiv. Elle concerne les dommages ainsi que les forces mobilisées.




© ERIC JAQUEROD | ​Plus de 2000 personnes ont été mobilisées durant dix-huit jours pour venir à bout du sinistre à l’avenue de Provence.


Il a été le sinistre de tous les superlatifs à Lausanne: dix-huit jours d’enfer pour les hommes du feu entre septembre et octobre, des températures frôlant les mille degrés, 20 000 litres d’eau déversés à la seconde, une mobilisation de plus de 2000 personnes sur le site, 4000 m 3 de décombres fumants à extraire du brasier… Et cela continue avec la première estimation du coût du sinistre, avancée par l’Etablissement cantonal d’assurance (ECA). Une facture à 25 millions de francs.

Enorme? «Plus grand-chose ne m’impressionne en matière de sinistre, mais celui-ci était vraiment particulier, notamment du point de vue des moyens mis en œuvre pour son extinction», estime Daniel Grandjean, responsable du Service des sinistres à l’ECA.

A quoi correspond ce montant de 25 millions de francs? Il concerne tout d’abord les dommages au bâtiment, ainsi que ceux subis par les locataires et autres copropriétaires des locaux sinistrés. Pour ce qui est du bâtiment, l’analyse des architectes et des ingénieurs est en cours pour savoir si l’édifice est stable, récupérable ou voué à la destruction. «Nous attendons encore que les personnes sinistrées nous adressent la liste de leurs dommages. Ensuite de quoi nous discuterons avec elles, nous entrerons en matière ou non sur la base de factures, puis nous passerons à la phase des indemnisations. Nous avons des obligations envers nos clients. Nous les honorerons», assure Daniel Grandjean.

Enquête judiciaire
L’enquête judiciaire, qui doit déterminer l’origine du sinistre et pointer d’éventuelles responsabilités, n’est pas close non plus. «Il est clair que si une faute a été commise, nous ferons recours contre le responsable», précise Daniel Grandjean. Et si l’auteur est l’un des bénéficiaires de l’ECA, il ne sera pas indemnisé.

Les 25 millions de francs concernent également l’engagement des hommes sur le site durant toute l’opération, qu’ils soient pompiers, samaritains ou membres de la protection civile. Ils ne concernent toutefois pas les pertes d’exploitation pour les entreprises sinistrées.

C’est dans les locaux de la société Secur’Archiv que le feu a pris le 24 septembre dernier. L’ampleur et la durée du sinistre s’expliquaient par le nombre impressionnant d’archives conservées dans les sous-sols: 50 000 cartons remplis de documents en papier. Selon les dires de deux employés présents sur place au moment de l’incendie, l’origine pourrait être un moteur électrique d’où ils auraient vu sortir des flammes.

Prise en charge

EFFECTIFS
L’estimation du coût du sinistre par l’Etablissement cantonal d’assurance (ECA) comprend aussi la prise en charge des 2177 personnes engagées sur les lieux durant les dix-huit jours d’intervention.

Dans le détail, les différents corps mobilisés étaient:
POMPIERS PROS: 140
POMPIERS VOLONTAIRES: 1070
PROTECTION CIVILE: 489
POLICE LAUSANNE: 293
POSTE MÉDICAL AVANCÉ: 96
ECA: 18
TECHNIQUE/LOGISTIQUE: 71

Ainsi que leur subsistance:
REPAS CHAUDS: 5319
LUNCHS: 1376
BARRES DE CÉRÉALES: 7446
BOUTEILLES D’EAU: 3342

Source : 24 Heures - Laurent Antonoff

Lausanne VD : Facture salée pour l’incendie de Secur’Archiv: 25 millions

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !