Jeudi, 20 Juin 2019
Flus RSSAccueilContactPlan du siteConnexion

Actualité des sapeurs-pompiers

[ Retour à la page précédente ]

Genève GE : Dangereuse fuite d’acide au CMU

Proposé par : admin Le 10/11/2009 à 19:50

118 ExpressEnviron 1200 litres de produit toxique se sont répandus. Les pompiers ont dû intervenir avec des combinaisons de protection chimiques lourdes.



Ce matin vers 10 heures, une quantité importante d’acide chlorhydrique s’est déversée dans les bacs de rétention spéciaux, situés dans les locaux du centre médical universitaire. Aucun blessé n’est à déplorer.

L’accident s’est produit lors du remplissage par un fournisseur externe d’un réservoir de 9000 litres d’acide. La fuite est estimée à 1200 litres. Une enquête est en cours pour déterminer les causes de l’accident.

Le produit étant particulièrement corrosif, dangereux au contact et à l’inhalation, les pompiers ont dû intervenir à l’aide de combinaisons de protection spéciales. Mélangé à l’eau, l’acide chlorhydrique devient hautement inflammable.

Le dangereux liquide a pu être récupéré grâce à des pompes anti-explosion. L’opération a pris trois heures, suite de quoi, les spécialistes ont procédé au rinçage des cuves.

Grâce à la collaboration étroite des pompiers, de la police, des agents de sécurité municipale, le service d’intervention environnemental et l’Office cantonal d’inspection et des relations du travail, la circulation à la rue Michel-Servet a pu être rétablie vers 15 h 30. Le dispositif déployé sur les lieux du sinistre comprenait 10 véhicules, dont 23 soldats du feu.

Source : Tribune de Genève - DEJAN NIKOLIC

Genève GE : Dangereuse fuite d’acide au CMU

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !


saba118 a écrit : le 13.11.2009 21:33:

Je rejoint mon collègue qui à posté le premier commantaire, les journalistes ne savent même pas ce qu'ils écrivent  où alors on leurs racconte des bobrads.

Etant assez bien placé dans le domaine, je rectifie, l'acide chlorydrique même pur (33%) ne porte pas d'étiquette de danger ONU n° 3 "inflammable" mais seulement l'étiquette de danger n°8 "corrosif", en bref, ce produit ne brûle pas. De plus pour avoir vécu une fiute estimée à environ 3500 Lt. dans un bac de rétention d'acide chlorydrique, permettez-moi de ricaner quand on parle de fuite importante à l'hôpital cantonal dans un bâtiment situé de l'autre côté de l'entrée principale de cet édifice séparé par une route et un parking.


yogi55 a écrit : le 11.11.2009 20:52:

Boujour,

La personne qui à écrit cet article devrait revoir ses cours de chimies!

L'acide chlorhydrique mélangé à de l'eau n'est pas inflammable!