, 15 Septembre 2019
Flus RSSAccueilContactPlan du siteConnexion

Actualité des sapeurs-pompiers

[ Retour à la page précédente ]

Poliez-le-Grand (VD) suite : Un bébé sauvé des flammes

Proposé par : admin Le 11/10/2004 à 10:25

118 ExpressUne habitation de Poliez-le-Grand abritant une dizaine de personnes a été ravagée par un incendie dans la nuit de vendredi à samedi. Une cinquantaine de pompiers sont intervenus.


«On a frisé la catastrophe.» Martial Mermoud, commandant du feu de Poliez-le-Grand, était fort soulagé à l’issue de l’intervention de ses hommes dans l’incendie qui, vers 2 h 10 samedi matin, a ravagé une maison d’habitation au centre de sa localité. Grâce, notamment, à l’intervention des voisins et de passants, et à la présence d’esprit des locataires, la vie d’un bébé de moins de 20 jours a été sauvée.

La cage d’escalier était obstruée par les flammes et un très fort dégagement de fumée qui ont contraint les locataires russes des deux studios situés sous les combles à se sauver par les ouvertures de la façade du petit locatif. «Les parents ont fait passer par la fenêtre, le balcon, puis le perron — à chaque fois en le lâchant sur une courte hauteur — le couffin contenant leur bébé né il y a moins de 20 jours», explique ce témoin, un voisin qui a tenté, en vain, d’user de son extincteur. En visite, une grand-mère russe a aussi sauté d’un étage à l’autre. Elle s’est ainsi fracturée une cheville. Les quatre autres occupants de la maison ont été tirés d’affaire, non sans avoir été fortement incommodés par les puissantes émanations de fumée.

Causes à déterminer

Lorsqu’ils sont arrivés sur les lieux, les pompiers du Centre de renfort d’Echallens, de Poliez-le-Grand, de Sugnens, de Naz et de Bercher n’ont eu qu’à s’assurer que personne ne se trouvait encore dans les appartements. Ils ont alors rapidement eu sous contrôle le sinistre qui s’était déclaré au deuxième étage. Les causes de l’incendie restent à déterminer par le service de l’identité judiciaire de la police cantonale. Une cinquantaine de sapeurs sont intervenus. Un hélicoptère de la Rega et au moins trois ambulances ont réparti les blessés, légèrement brûlés, et les habitants incommodés par la fumée au CHUV et dans les hôpitaux d’Yverdon et de Saint-Loup. Leur état n’inspirait plus d’inquiétude samedi. De la cave à la toiture, les dégâts sont considérables et la maison est inhabitable pour longtemps. Il a fallu reloger ses dix occupants.

Source : 24Heures, B.Ds

Poliez-le-Grand (VD) suite : Un bébé sauvé des flammes

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !