Mardi, 21 Janvier 2020
Flus RSSAccueilContactPlan du siteConnexion

Actualité des sapeurs-pompiers

[ Retour à la page précédente ]

Genève : L’Etat menace les caisses de secours des pompiers

Proposé par : admin Le 21/11/2007 à 20:25

SuisseGrand-Saconnex, 19 novembre. – L’Etat cherche des sous. Il s’apprête à accaparer des recettes qui proviennent des assurances incendie et qui sont destinées aux vrais responsables de la défense incendie que sont les communes et les sapeurs-pompiers. Depuis 1852, les assurances incendie versent une redevance pour participer aux frais d’équipement et aux caisses de secours des sapeurs-pompiers.



En 1908 le Conseil d’Etat approuve la création d’une «retraite» pour tous les hommes âgés de 50 ans révolus qui quittent les corps de sapeurs-pompiers après au moins quinze ans de service. (aujourd’hui vingt-cinq ans).

En 1933, M. Naine conseiller d’Etat, soumettait un projet de loi visant à augmenter la part de l’Etat à 40% et de laisser 10% aux caisses de secours. (…)

Dans les années 70, une nouvelle répartition est fixée, soit 40% aux caisses de secours, 15% à la Ville de Genève, 25% aux autres communes au prorata des habitants et 20% à l’Etat. (…)

Ces caisses de retraite sont uniques en Suisse; la majorité des cantons connaissent la taxe non-pompier. Genève a préféré ne pas obliger, mais inciter les hommes et femmes à rejoindre les corps de sapeurs-pompiers, en promettant une petite rente à la fin de la carrière. Le 28 juin 2007, le Conseil d’Etat dépose un projet de loi qui abroge les lois concernant la répartition des assurances incendie. Cette participation est affectée à l’Etat. Les communes devraient financer les caisses de secours, alors qu’elles ne recevront plus rien pour la défense incendie? L’Etat souhaite conserver toute la participation des assurances, alors qu’il n’exerce qu’un contrôle des organisations et il appelle cela transfert des charges? Les sapeurs-pompiers apprécieront!

Olivier Légeret

Source : Tribune de Genève

Genève : L’Etat menace les caisses de secours des pompiers

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !