Vendredi, 06 Décembre 2019
Flus RSSAccueilContactPlan du siteConnexion

Actualité des sapeurs-pompiers

[ Retour à la page précédente ]

Versoix GE : Un bus anglais finit dans le décor

Proposé par : admin Le 02/06/2007 à 22:20

118 ExpressPlus de peur que de mal samedi après midi pour les seize passagers d’un de ces fameux bus anglais à deux étages, immatriculé dans le canton de Vaud. A la hauteur du 88 de la route de Suisse à Versoix, le véhicule s’est littéralement jeté contre le mur d’une villa.


Il est 14h15 lorsque les riverains sursautent suite à un vacarme épouvantable. «Ca m’a pris à la gorge», raconte une voisine. «Il y a eu un grand boum, des bruits de bris de verre, et plus rien!» Son fils, sorti aussitôt, découvre le bus, suspendu par miracle à la haie et à ce qu’il reste de mur. La maison étant en contrebas de la route, il ne voit pas tout de suite cet homme de 45 ans, éjecté sur le toit de la villa lors du choc. «Il s’est levé et criait ou est mon appareil photo?» Ce passager, ainsi que six autres blessés, sera rapidement pris en charge par les secours. « Nous déplorons un blessé grave et six personnes moins touchées», explique le docteur Niquille, responsable de la brigade sanitaire.

Pendant que les malheureux reçoivent les premiers soins, les rescapés sont emmenés dans un café. «Tout s’est passé très vite. On n’a rien vu arriver», explique Kevin, 18 ans. «On était tous assis en haut, et on a senti un premier choc, poursuit son amie Laetitia. «Après on a tangué et fini dans le mur.» Le conducteur anglophone arrivant en sens inverse n’en revient toujours pas. «J’ai juste eu le temps de freiner pour éviter ce monstre rouge qui m’arrivait dessus. Et je l’ai vu foncer vers le lac.»

A 15h40, la dernière blessée est évacuée vers l’hôpital de Nyon. Les pompiers commencent alors leur travail minutieux de sécurisation devant les badauds abasourdis. «Il s’agit d’installer des points d’ancrage dans le mur afin d’éviter sa chute complète sur la maison», précise le capitaine Michel Bernard, responsable de l’intervention. Lors du choc, plusieurs grosses briques ont été projetées sur l’avant toit de la maison. Elles ont roulé jusque sur la terrasse au bord du lac. «Heureusement que la météo n’incitait pas à sortir aujourd’hui», reconnaît la propriétaire consternée. Le véhicule sera finalement treuillé vers 16h30 sans autre incident.

Un anniversaire qui vire au cauchemar
Parti de Renens en début d’après midi, le groupe se rendait à une visite de la TSR, dans ce bus, loué pour fêter les 50 ans d’un passager. Les dix rescapés seront rapatriés chez eux par la compagnie propriétaire du bus. Cinq blessés ont été acheminés aux HUG et deux à l’hôpital de Nyon. L’accident a déplacé d’importantes forces de secours. Le SIS a dépêché 10 véhicules et 23 pompiers. Cinq voitures de police étaient sur place et la brigade sanitaire avait 18 hommes pour prendre en charge les blessés.

Pour l'heure les causes de l'accident sont encore inconnues. Des témoins assurent que le bus aurait été déstabilisé après avoir percuté un ilot de sécurité. «C’est dangereux. Depuis qu’ils ont installé de passage piéton, les camions et les cars touchent les trottoirs», assure un habitant. Mais leur hypothèse pourrait être remise en question par les propos du chauffeur. Ce dernier a probablement eu la vie sauve grâce à la conduite anglaise, située à droite. L’avant gauche du véhicule ayant été complètement démoli dans l’accident. Avant d’être emmené à l'hôpital, conscient, mais en état de choc, il répétait inlassablement : « la direction m'a lâchée». La brigade de sécurité routière a débuté son travail d’enquête et la route a été fermée durant tout l'après midi. La circulation, déviée par la gare de Versoix, sera rétablie dans la soirée.

Source : Tribune de Genève

Versoix GE : Un bus anglais finit dans le décor

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !