Vendredi, 19 Octobre 2018
Flus RSSAccueilContactPlan du siteConnexion

Actualité des sapeurs-pompiers

[ Retour à la page précédente ]

Cheyres FR : Le projet Frifire en chantier

Proposé par : admin Le 19/03/2007 à 09:10

SuisseLa Fédération fribourgeoise s'est réunie vendredi. Le projet Frifire 2010 livrera ses secrets à la fin de l'année.


Jacques Morand, président du Grand Conseil fribourgeois, l'a relevé vendredi soir: les sirènes ont bien changé. Dans l'antiquité, leur chant mélodieux servait à charmer les navigateurs. Aujourd'hui, elles retentissent pour avertir de l'arrivée d'un danger. Une image qui a parlé aux 200 personnes réunies à Cheyres, lors de l'assemblée ordinaire des délégués de la Fédération fribourgeoise des sapeurs-pompiers.

Le projet Frifire 2010, le point le plus important pour l'avenir des pompiers, a brièvement été évoqué. Ce programme vise pourtant à réorganiser les différents corps de sapeurs-pompiers pour en améliorer l'efficacité, diminuer les coûts de ce service et développer la formation. Sont notamment à l'étude des diminutions d'effectifs, des fusions de corps et la création de cercles de feu. «Les travaux d'élaboration du projet ont débuté en septembre et dureront jusqu'à l'automne prochain», a expliqué Beat Renz, président du comité de pilotage. «Le chemin est encore long. Il est trop tôt pour livrer des conclusions.» On en saura plus à la fin de l'année.

Ne pas attendre pour agir
Une fois rédigé, le projet sera examiné par le Grand Conseil et le Conseil d'Etat. Si tout se passe comme prévu, il devrait entrer en vigueur vers 2009. «Mais rien ne vous empêche d'agir avant», a invité Beat Renz. «N'attendez pas l'aboutissement du projet pour effectuer des améliorations, notamment pour diminuer les effectifs.» Selon lui, des changements se produisent déjà dans les corps de pompiers, en raison de fusions de communes ou d'initiatives propres. Ce qui n'a aucune conséquence sur l'élaboration du projet.

Dans les chiffres noirs
La fédération veut revoir son mode de fonctionnement, pour avoir davantage de mobilité et de réactivité. Il ne s'agira pas d'une révolution, mais d'une augmentation de la collaboration. Les relations avec l'Etablissement cantonal d'assurance des bâtiments (ECAB) devraient encore être densifiées.

Côté chiffres, la fédération fribourgeoise se porte bien. Elle a engrangé en 2006 un bénéfice d'environ 2800 francs pour 43000 francs de charges. L'assemblée a donné son feu vert au budget 2007, qui prévoit un excédent de charges de 3100 francs pour des charges similaires à celles de l'année 2006. Mais, comme l'a relevé le caissier, chaque année, des pertes sont pronostiquées et la Fédération fait du bénéfice. Ce qui a provoqué l'hilarité générale.

Source : La Liberté - Tamara Bongard

Cheyres FR : Le projet Frifire en chantier

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !