Mardi, 19 Novembre 2019
Flus RSSAccueilContactPlan du siteConnexion

Actualité des sapeurs-pompiers

[ Retour à la page précédente ]

Chalet-à-Gobet :Auditions de plusieurs personnes susceptibles d’avoir mis le feu

Proposé par : admin Le 23/01/2007 à 15:05

SuisseDes suspects ont été interrogés par le juge d'instruction, mais le magistrat n'a procédé à aucune arrestation pour l'instant. De leur côté, les chiens policiers ont reniflé quelque chose.




L'enquête avance rondement. Plus de d eux semaines après le sinistre qui a ravagé une écurie du centre équestre du Chalet-à-Gobet, le 5 janvier dernier, on apprend que le juge d'instruction a auditionné plusieurs personnes. Des simples témoins? Non. «Des individus susceptibles d'être impliqués dans l'incendie», précise le magistrat en charge de l'instruction. Leur emploi du temps a notamment été passé au crible. Aucune arrestation n'a pour l'heure été ordonnée.

La piste criminelle est-elle désormais privilégiée? Le juge continue à n'écarter aucune hypothèse. Toutefois, un autre élément de l'enquête semble aujourd'hui faire pencher la balance: appelés aux toutes premières heures de l'incendie, les chiens policiers chargés de détecter d'éventuelles traces de produits accélérants, comme de l'essence, ont «marqué» plusieurs endroits. «Ils ont longuement reniflé à certains endroits, effectivement. Cela peut être des traces d'essence ou de graisse, mais cela peut aussi n'être que des odeurs animales», explique le juge. Quoi qu'il en soit, des prélèvements ont été effectués là où les chiens se sont arrêtés. Ils sont en cours d'analyse. Les investigations ont déjà permis d'écarter la thèse du court-circuit électrique qui aurait mis le feu aux écuries. Enfin, il a été établi avec certitude que le feu a pris au niveau de la grange, à l'étage, là où étaient entreposées 120 tonnes de paille.

Source : 24 Heures - Laurent Antonoff

Chalet-à-Gobet :Auditions de plusieurs personnes susceptibles d’avoir mis le feu

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !