Lundi, 16 Décembre 2019
Flus RSSAccueilContactPlan du siteConnexion

Actualité des sapeurs-pompiers

[ Retour à la page précédente ]

Aubonne VD : Si le feu éclatait dans un bar du donjon ?

Proposé par : admin Le 21/11/2006 à 11:00

SuisseSoixante soldats du feu et onze véhicules du SDIS de l’Etraz (Service de défense contre l’incendie et secours) ont été engagés samedi après-midi dans un important exercice qui les a conduits au château d’Aubonne.



Le capitaine Stéphane Dufour, chef d’intervention, avait imaginé qu’un incendie s’était déclaré dans un bar sous le donjon au cours du Festival de La Côte. Le donjon était enfumé, et plusieurs consommateurs qui s’y étaient réfugiés étaient encore prisonniers du sinistre.

L’exercice revêtait une importance particulière, car aucun intervenant n’avait pu prendre connaissance des lieux au préalable. C’est un exercice qui correspond tout à fait à un sinistre réel auquel nous pourrions être un jour confrontés, explique le major Claude Bidlingmeyer, commandant du SDIS de l’Etraz.

Pour circonscire un incendie au château, il a fallu avant tout installer des conduites d’eau depuis la piscine, puis mettre en service sur l’esplanade un camion tonne-pompe muni d’une grande échelle, ainsi qu’un un tonne-pompe léger. Avant d’intervenir à l’intérieur des locaux, poursuit Claude Bidlingmeyer, il est impératif pour nous d’assurer la sécurité de nos hommes. Aussi mettons-nous d’abord en place les installations susceptibles de les protéger dans leur tâche. Toutes les précautions ayant été prises, deux groupes de sapeurs-pompiers munis d’appareils respiratoires isolants ont pu escalader les marches du donjon, manœuvre peu aisée vu l’étroitesse de l’escalier.

Finalement, tout s’est déroulé à l’entière satisfaction du commandant et du chef d’intervention. Les blessés, quatre jeunes gens d’Aubonne, ont été sauvés et le château a été épargné de la destruction. L’inspection s’est déroulée en présence de représentants des autorités d’Aubonne et de Rolle, et sous l’œil attentif de Patrick Munier, inspecteur du SDIS.

Effectif insuffisant : Le SDIS de l’Etraz compte à ce jour 10 officiers, 12 sous-officiers, 41 sapeurs et 8 recrues, soit 71 hommes. L’effectif souhaité est de 88. La dernière campagne de recrutement n’a permis d’engager que cinq nouvelles recrues, malgré l’envoi de 650 lettres aux personnes susceptibles de servir.

Source - La Côte - Raymond Darioly

Aubonne VD : Si le feu éclatait dans un bar du donjon ?

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !