Vendredi, 13 Décembre 2019
Flus RSSAccueilContactPlan du siteConnexion

Actualité des sapeurs-pompiers

[ Retour à la page précédente ]

Seeland : Les pompiers ont été très sollicités

Proposé par : admin Le 26/09/2006 à 14:16

118 ExpressLes fortes précipitations qui se sont abattues sur la région dans la nuit de dimanche à lundi ont inondé caves et garages. Les communes de Port, de Nidau et d'Ipsach ont particulièrement trinqué.


«Elle a ouvert la porte de son garage et l'a tout de suite refermée. Autrement, on aurait eu de la boue jusqu'au cou», explique Margreth Mast, une habitante de Port réveillée en pleine nuit par sa voisine. Ce garage privé du Längfeldweg à Port a été envahi par 40 cm d'eau. A quelques exceptions près, tout le quartier portuaire de la commune a subi les affres de la météo.

En raison des fortes averses qui se sont abattues dès 23h sur la région, beaucoup de terre a coulé en direction de Port. «La route était recouverte par dix centimètres de gadoue», précise le capitaine Simon Loosli, du corps de pompiers local. La boue qui encombrait la chaussée a été dégagée à l'aide d'un trax. «Cette intervention a été la plus importante de la soirée. La situation était globalement sous contrôle, poursuit Simon Loosli. Nous n'avons pas a été confrontés à des problèmes majeurs.»

Les communes de Nidau et d'Ipsach ont dû faire face au même phénomène. Les pompiers locaux ont creusé une travée à côté de la route afin de contenir l'inondation.


Une vingtaine d'interventions à Bienne

Les soldats du feu biennois sont, quant à eux, intervenus à 20 reprises. Jusqu'à 4 h du matin, ils ont quitté 13 fois la caserne. Les canalisations ont causé quelques soucis aux habitants. Surchargées, elles ont recraché le surplus d'eau dans de nombreux garages situés sur ou autour de la rue de Mâche. «Bien heureusement, la force des précipitations n'a pas arraché les feuilles des arbres», observe Matthias Reber, responsable d'équipe. Si une telle intempérie s'était déroulée en novembre, les feuilles auraient aggravé la situation en obstruant les bouches d'égout.

Les trombes d'eau n'ont pas créé de gros problèmes à Bienne, selon Hans Pauli, responsable de l'entretien des canalisations à la Ville. Deux pompes sont tombées en panne mais elles ont été remises en fonction très rapidement. «On a connu bien pire que ça», reconnaît Hans Pauli. En revanche, les précipitations sont tombées à une vitesse impressionnante. En quelques minutes, le pluviomètre installé à Boujean indiquait 22 litres/m2 alors qu'il était presque à sec à 23 h. Mais la pluie a surtout causé des dégâts à Bienne et dans son agglomération. Les pompiers ont dû néanmoins intervenir à Vinelz, où une cave a été inondée. (ukb/fr)

Source : Journal du Jura

Seeland : Les pompiers ont été très sollicités

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !