Vendredi, 24 Mai 2019
Flus RSSAccueilContactPlan du siteConnexion

Actualité des sapeurs-pompiers

[ Retour à la page précédente ]

Rolle (VD) : Le port subit une nouvelle pollution

Proposé par : admin Le 29/11/2005 à 10:14

118 ExpressC’est la troisième fois cette année qu’une pollution a lieu dans le port. La cause du phénomène reste à trouver.


Le port de Rolle a une fois de plus subi une pollution. Quelques litres d’huile végétale se sont déversés dans le lac Léman hier en début d’après-midi, sans conséquence pour la faune et la flore aquatique. Cette pollution a toutefois mobilisé une vingtaine de personnes, autorités et spécialistes, comme les neuf pompiers nyonnais du Service de défense contre les hydrocarbures, ainsi que la Brigade du lac. Un barrage flottant a été disposé pour contenir le fluide et un produit absorbant a été déversé. Le dispositif restera en place jusqu’à ce que la cause de la pollution soit déterminée.

C’est la troisième fois dans l’année que l’on constate ce phénomène. Des traces d’hydrocarbures avaient été retrouvées l’été dernier au même endroit. Le liquide s’est en fait déversé à travers un collecteur d’eaux claires, auquel sont raccordées plusieurs habitations de la route du Gilly et du nouveau quartier du Maupas.

Le plus ennuyeux est que l’on ne sait pas d’où cela vient, explique Serge Gambarasi, chef du Service technique à Rolle. Selon lui, il pourrait s’agir d’un dysfonctionnement dans le raccordement aux eaux claires d’une grille de garage par exemple. Des contrôles de raccordement devront donc être effectués au moyen d’un révélateur. Michel Cosenday, ingénieur au Service des eaux, sols et assainissement (Sesa) estime à une vingtaine le nombre de pollution de ce genre dans le canton. Et plus d’une centaine de petites pollutions sont liées à des accidents de voitures.

Source : La Côte / Sophie Roselli

Rolle (VD) : Le port subit une nouvelle pollution

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !