Mercredi, 19 Juin 2019
Flus RSSAccueilContactPlan du siteConnexion

Actualité des sapeurs-pompiers

[ Retour à la page précédente ]

Fuite d'ammoniac dans une université de genève

Proposé par : pompierpro Le 01/10/2015 à 05:15

118 Express

Des bâtiments universitaires ont été évacués à cause d'une fuite d’ammoniac, mercredi matin. Des travaux d'étudiants sont fichus.



Regards inquiets, interrogations, exclamations désespérées. «On a tout perdu, c'est une catastrophe!» Clélia est atterrée. L'étudiante de 26 ans devra recommencer entièrement son expérience de biochimie pour terminer sa thèse. Ce qui correspond à environ un mois de travail, pour un budget de 1500 à 2000 francs.

En cause: une fuite d’ammoniac survenue dans un local au sous-sol de l'Université de Genève mercredi matin, forçant l'évacuation des bâtiments de Sciences II et de Sciences III. Aucun blessé n'a été signalé.

Quelques 2000 animaux dans les sous-sol

«Les expériences de biochimie fine en cours sont foutues, puisqu'on ne peut pas s'en occuper aujourd'hui», déplore Manoel, collaborateur scientifique qui travaille avec Clélia. C'est hyper frustrant, tout ce temps perdu! On est très impatients de voir le résultat final et on doit tout recommencer!»

«Il y a 2000 animaux enfermés dans les sous-sol, sont-ils hors de danger?», interroge le responsable de l'animalerie, qui s'inquiète du sort des reptiles, poissons et autres souris. Certaines espèces de chenilles et de ver à soie doivent être nourries chaque jour, sans quoi elles meurent. Et la perte d'animaux peut faire échouer des expériences qui prennent des mois à être réalisées. De même si le timing, souvent ultraprécis, n'est pas respecté.

Intervention de longue durée

Les pompiers ont reçu l'alerte peu avant 10h, grâce au déclenchement d'une alarme automatique. Vingt-huit hommes et onze véhicules ont été dépêchés sur place, ainsi que des policiers et du personnel médical. Le boulevard d'Yvoy et un bout du quai Ernest-Ansermet sont fermés à la circulation depuis 10h20. «Une intervention de longue durée s'annonce, a indiqué mercredi matin le lieutenant Frédéric Jaques. Les bâtiments ne pourront pas être réintégrés avant la fin de la journée.» Un dispositif de lutte contre le feu et un sas d'intervention chimique ont été mis en place.

«Un premier binôme est entré pour une reconnaissance approfondie, poursuit le pompier en charge des opérations. Ils vont tenter de déterminer la taille de la fuite et de la colmater en répandant un neutralisant sur le produit écoulé.» Le binôme, vêtu de «tenues lourdes chimiques», ressemble à un duo de cosmonautes. Il doit passer par la «douche» avant d'entrer et de sortir du bâtiment. Les opérations se sont poursuivies dans l'après-midi. A ce moment, les animaux semblaient hors de danger. Ceux qui s'en occupent devraient pouvoir pénétrer dans les sous-sols pour les nourrir d'ici la fin de la journée.

Lien vidéo et photos

http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/-On-a-tou...

source: 20minutes.ch

Fuite d'ammoniac dans une université de genève

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !