, 15 Décembre 2019
Flus RSSAccueilContactPlan du siteConnexion

Actualité des sapeurs-pompiers

[ Retour à la page précédente ]

Onoz Sambreville BE accident de circulation 10/09/2011

Proposé par : pompierpro Le 14/09/2011 à 06:30

InternationalUne voiture percute un magasin de vêtements et fait plusieurs blessés


Il était 5 h du matin dans la nuit de vendredi à samedi. Une Volkswagen Golf IV conduite par Geoffrey Poncelet, accompagné de M. Massart roulait en direction de Jemeppe. À la sortie du long virage à gauche à la sortie d’Onoz, négocié à trop grande vitesse, le conducteur a perdu le contrôle de sa voiture. Elle a quitté la route pour percuter violemment le pignon du magasin. Ce dernier, pourtant fort épais, a littéralement été pulvérisé. Dans les plus brefs délais, une ambulance de Sambreville et une autre de Fosses-la-Ville adjointes du SMUR d’Auvelais se sont rendus sur place. Blessés, les deux jeunes ont été conduits au CHR Val de Sambre d’Auvelais. Les pompiers de Sambreville se sont rendus sur place pour évaluer la situation du bâtiment. Appel a été fait à la protection civile de Ghlin qui s’est rendue sur place avec d’importants moyens afin d’étançonner. Mais au vu de l’importance des dégâts, le pignon devra sans doute prochainement être détruit. La structure du magasin et la charpente métallique ont été ébranlées. Une équipe de police de Jemeppe s’est chargée des constatations et et du balisage tandis que le dépanneur Christian Vandevelde de Spy enlevait l’épave. Le bourgmestre de Jemeppe, Joseph Daussogne, s’est rendu sur les lieux afin de juger la situation et a fait placer des barrières métalliques aux abords du magasin. Il y a près de 15 jours, un accident similaire mais causant moins de dégâts s’est produit au même endroit et dans les mêmes circonstances. L’habitation de Mme Joassin avait déjà été percutée.

Article et photos: SAMNAT






Onoz Sambreville BE accident de circulation 10/09/2011

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !