Lundi, 25 Mars 2019
Flus RSSAccueilContactPlan du siteConnexion

Actualité des sapeurs-pompiers

[ Retour à la page précédente ]

Neuchâtel NE : Les pompiers volontaires neuchâtelois crèvent l'abcès

Proposé par : CSLO Le 10/11/2008 à 07:40

SuisseLes pompiers volontaires neuchâtelois lâchent une bombe et sont prêts à en assumer les conséquences. «C'est le moment de crever l'abcès. Il y a un ras-le-bol général»


Les pompiers volontaires neuchâtelois lâchent une bombe et sont prêts à en assumer les conséquences. «C'est le moment de crever l'abcès. Il y a un ras-le-bol général», annonce Jean-Claude Bonvin, commandant du Centre de secours du Littoral Ouest (CSLO).

Dans un communiqué envoyé hier à notre rédaction, les 16 commandants volontaires du canton accusent les pompiers professionnels d'être principalement responsables de l'explosion des coûts de la police du feu neuchâteloise (nos éditions de jeudi et samedi).

«La location du gigantesque hangar du SIS de Neuchâtel coûte plus d'un million par année, alors que la location du hangar du CSLO revient à 110 000 francs. C'est dix fois moins. Et les volontaires font le même boulot que les professionnels!», s'offusque le lieutenant Nils Aellen, pompier volontaire au CSLO.

Autre «aberration» soulevée par les commandants volontaires: «Dans notre canton, les SIS assurent le service ambulancier. Cela a pour conséquence inacceptable que l'argent accordé à la protection du feu est utilisé par le service sanitaire.»

Les 16 commandants volontaires du canton, à la tête de 1300 sapeurs-pompiers bénévoles, ne le cachent pas: «Cinquante pompiers professionnels à Neuchâtel et 50 à La Chaux-de-Fonds, c'est trop. Il faut en revenir à un système basé sur les volontaires, avec un seul centre professionnel. La majorité des cantons fonctionne ainsi. Et ça marche!», explique Jean-Claude Bonvin. Selon lui, le canton paie aujourd'hui «la folie des grandeurs des deux villes».

Pour rappel, le conseiller d'Etat Jean Studer a annoncé mercredi devant le Grand Conseil que la police du feu neuchâteloise vivait au-dessus de ses moyens et qu'elle présentait un «potentiel d'économies de 3,5 millions de francs». Inquiets, les pompiers volontaires tentent donc, au travers de leur communiqué de presse, de rappeler la «nécessité» de leurs structures.

Source : L'Express/L'Impartial

Neuchâtel NE : Les pompiers volontaires neuchâtelois crèvent l'abcès

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !


gargamel a écrit : le 11.11.2008 18:05:

Je remerci le comandant du CSLO de penser au volontaire de ces SIS

merci de denigré notre travail car on bosse avec les pros !!!!!!!