Jeudi, 29 Juillet 2021
Flus RSSAccueilContactPlan du siteConnexion

Actualité des sapeurs-pompiers

[ Retour à la page précédente ]

Genève : Pompiers - le rapport confidentiel qui inquiète

Proposé par : admin Le 30/11/2007 à 21:30

SuisseLa caserne des Asters, vétuste et inadaptée, gêne les interventions d'urgence sur la Rive droite. L'organisation des secours est la même qu'il y a 35 ans. Faut-il une nouvelle caserne à 40 millions?




PASCAL FRAUTSCHI | Caserne des Asters.

Une caserne vétuste et fermée la nuit, des véhicules d'urgence qui doivent traverser une place de jeux pour sortir... Un rapport confidentiel, dont la Tribune a obtenu copie, révèle que les interventions des pompiers sur la Rive droite sont «à la limite des recommandations fédérales» en matière de sécurité.

La caserne des Asters, dans le quartier de la Servette, n'a pratiquement pas changé depuis sa création, au début des années 70. Seule base de pompiers professionnels de la Rive droite, elle se révèle complètement inadaptée au développement urbain et industriel de Meyrin et de Vernier, notamment.

Selon les recommandations fédérales, les services du feu doivent arriver en dix minutes au maximum dans les zones «à haute densité bâtie». Le dispositif actuel, «toujours identique au concept des années 1970, ne permet plus de garantir des temps d'intervention suffisamment courts», indique le document.

Remis à la Ville par Raymond Wicky, commandant du Service d'incendie et de secours (SIS), le rapport avertit: tout le dispositif de secours devrait être revu «dans des délais rapides». L'arrivée du tram à la rue de la Servette, dès le 8 décembre, va rendre la sortie des véhicules d'urgence «encore plus dangereuse».

Commandé cet été par Pierre Maudet, nouveau chef du Département municipal de la sécurité, le rapport montre que la répartition des casernes dans le canton est dépassée. Une seule centrale, celle de la rue des Bains, à Plainpalais, fonctionne 24 heures sur 24. Les deux autres, aux Eaux-Vives et aux Asters, n'ouvrent qu'entre 7 h et 21 h. En cas d'incendie nocturne à Meyrin, les pompiers doivent partir de Plainpalais...

Pas d'accès au garage!
La caserne des Asters souffre de défauts dont la liste est aussi longue que la grande échelle des pompiers: «Les infrastructures du bâtiment sont vétustes, trop faibles et mal équipées», écrit Raymond Wicky. Implantée «dans un complexe locatif», la caserne engendre des nuisances «difficilement supportables pour les voisins».

Mais les défauts les plus graves sont ceux qui ralentissent les interventions d'urgence. Par exemple, les locaux de vie des pompiers «n'ont pas d'accès direct au garage»! L'arrivée à la caserne se fait «par une voie privée, aménagée partiellement par la Ville de Genève en parc de jeux pour les enfants du quartier. Les risques d'accident sont nombreux.» Pour sortir, les camions doivent emprunter de petites rues, souvent encombrées de voitures.

Commanditaire du rapport, Pierre Maudet ne se prive pas de rappeler que ce dossier «a traîné pendant des années», donc avant son arrivée à l'Exécutif... La solution? «Dans l'idéal, il faudrait deux bases ouvertes 24 heures sur 24, une sur chaque rive, estime le radical. La caserne des Asters est placée trop près du centre pour intervenir à Satigny, par exemple. La nouvelle caserne devrait se situer plus loin, probablement dans une autre commune que la Ville.»

Convaincre les communes
Problème: une nouvelle caserne coûtera dans les 40 millions. Pierre Maudet devra réussir à convaincre ses collègues de l'Exécutif, puis le Municipal, et surtout les autres communes, souvent snobées par la Ville... «J'ai pris mon bâton de pèlerin pour analyser le problème avec mes homologues des communes, explique le radical. Il faut une collaboration intercommunale, ou même un partenariat public privé.»

Vu l'urgence évoquée par le rapport, quand la nouvelle caserne pourrait-elle voir le jour? «J'aimerais que la première pierre soit posée pendant cette législature.» Donc en 2011 au plus tard.

Source : Tribune de Genève - FRÉDÉRIC JULLIARD

Genève : Pompiers - le rapport confidentiel qui inquiète

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !